Quelques chiffres

Le Salaire minimum de croissance (SMIC) est revalorisé de 0,93% à compter du 1er janvier 2017. Le nouveau montant horaire brut est porté à 9,76 euros au 1er janvier 2017 (contre 9,67 euros au 1er janvier 2016), soit 1.480,27 euros bruts mensuels sur la base de la durée légale de 35 heures hebdomadaires (contre 1.466,62 euros bruts précédemment).

Le plafond de la sécurité sociale au 1er janvier 2017 est revalorisé de 1,6 % par rapport à 2016. Le plafond de la sécurité sociale 2017 passe à 39 228 euros en valeur annuelle (contre 38 616 euros en 2016) soit un montant de 3.269 euros en valeur mensuelle (contre 3 218 euros en 2016) et 180 euros en valeur journalière (contre 177 euros en 2016) .

Réévalué chaque année en fonction de l’évolution des salaires, ce plafond est utilisé pour le calcul de certaines cotisations sociales et de certaines prestations de la Sécurité sociale ainsi que dans le calcul du montant du remboursement des frais de santé de certaines mutuelles.

Jeunes salariés

Les salariés de moins de 18 ans subissent un abattement. Le coefficient de minoration est fixé dans les conditions suivantes :

10 % du SMIC pour les salariés ayant 17 ans et moins de 6 mois de pratique professionnelle dans la branche d’activité,

20 % du SMIC pour les salariés ayant moins de 17 ans et moins de 6 mois de pratique professionnelle dans la branche d’activité.

Jeunes apprentis :
Un abattement spécifique est également prévu pour les personnes suivantes :
Les jeunes de moins de 26 ans titulaires d’un contrat de professionnalisation,
Les jeunes titulaires d’un contrat d’apprentissage
.
Minimum conventionnel
La convention collective applicable prévoit généralement un salaire minimum conventionnel.

L’employeur doit verser le minimum conventionnel s’il est supérieur au montant du SMIC.

Si le minimum conventionnel est inférieur au SMIC, l’employeur verse un complément de salaire permettant d’atteindre le montant du SMIC.